Psychothérapie de l’adolescent

Psychologie de l’adolescent

L’adolescence est une étape sensible du développement de la personnalité. Ses enjeux sont en effet déterminants pour l’avenir. C’est une période « à risque » car  l’adolescent devient vulnérable. Cet état est du aux effets physiques et psychiques de la puberté.

L’adolescent entre souvent en conflit avec son entourage, en particulier avec ses parents. Il perd progressivement le sentiment de sécurité propre à l’enfance. Il établi ainsi une distance affective avec ses proches et s’oriente vers davantage d’autonomie. Cela le conduit alors à s’interroger sur la solidité de ses acquis, de ses ressources et de ses capacités.

psychothérapie-paris-adolescent

Néanmoins, la vulnérabilité de l’adolescent peut aussi être sa force. Cette fragilité causée par la puberté contraint au changement mais ouvre également aux autres. La prise de distance du milieu familial peut aider à rompre l’enfermement dans une enfance difficile et offrir des alternatives à la souffrance…

Troubles-psychologiques-adolescent

Troubles psychologiques à l’adolescence

De nombreuses difficultés ou troubles psychologiques peuvent apparaître à cette période :

  • Symptômes dépressifs ou dépression
  • Anxiété et troubles anxieux
  • Phobie sociale, isolement social
  • Instabilité émotionnelle : agressivité, colère
  • Échec scolaire
  • Passage à l’acte et conduites à risques : addiction, sexualité
  • Troubles alimentaires : anorexie-boulimie

Les spécificités de la psychothérapie de l’adolescent

Pendant longtemps, la réflexion sur la psychothérapie s’est focalisée sur des populations adultes. Elle partait souvent du principe que la psychothérapie pour adulte était directement transposable aux enfants et aux adolescents. Nous savons désormais que les interventions psychologiques avec des adolescents présentent certaines spécificités.

D’abord, la majorité des prises en charge de l’adolescent sont proposées à l’initiative d’un adulte. Ce dernier peut être un parent, un éducateur ou un enseignant. La motivation est alors souvent plus faible. Les taux d’arrêts prématurés de la psychothérapie en témoignent d’ailleurs. L’adhésion et l’engagement dans la démarche représentent donc des aspects fondamentaux de l’accompagnement d’un adolescent.

Ensuite, les psychologues qui travaillent avec des adolescents doivent porter une attention particulière aux informations qu’ils obtiennent de la part de leurs jeunes patients. Cependant, ils doivent également prendre en considération d’autres sources d’information. Ces dernières proviennent souvent des proches. L’implication de  l’entourage de l’adolescent est donc souvent une condition de réussite de cette démarche de soin.

Enfin, la relation entre le psychothérapeute et l’adolescent doit permettre une alliance thérapeutique particulièrement solide afin que la psychothérapie donne des résultats satisfaisants.